Des poireaux à l’infini !

Des poireaux à l’infini !

J’ai testé une méthode qui passe souvent sur internet, replanter les racines des poireaux pour en refaire pousser très facilement à l’infini …

Le test a fonctionné avec un taux de réussite de 100 %. On a donc presque l’avantage du poireau perpétuel et la grosseur des poireaux annuels. Que rêver de mieux !

Lire la suite

Pin It
5 légumes exotiques à tester dans son jardin.

5 légumes exotiques à tester dans son jardin.

Suite à la lecture d’un article sur le site “Détente Jardin”, je viens de découvrir deux nouveaux légumes à cultiver. Je vous fait un petit récapitulatif :

1) La poire de terre

Le yacon ou poire cochet, est un cousin du … topinambour. Plantez-la comme les pommes de terre, récoltez tard en saison. Les racines, en forme de navette, peuvent se consommer crues mais c’est cuites qu’elles sont le meilleur avec un goût légèrement sucré.

2) L’oca du Pérou

Ses feuilles ressemblent à celles du trèfle mais ce sont ses racines, en tubercules bosselés et de couleur acidulée, que l’on consomme une fois cuites, sans les éplucher. Plantez-le vers en enterrant les tubercules à 10 cm, dans une terre très riche. Il ne forme pas de tubercules avant le mois d’octobre.

 

3) La chayotte

Le chouchou, ou christophine selon les pays, fait partie de la famille des courges. C’est une liane dont les fruits denses et lourds remplacent les pommes de terre, dans toutes leurs utilisations. Pour la planter, rien de plus simple : achetez un fruit et posez-le sur de la terre humide. Il ne tarde pas à former une tige. Enterrez alors le fruit avec la base de la tige et laissez-le pousser sur un support.

4) L’okra

Aussi appelé gombo en Afrique, cette plante annuelle de la famille de la mauve remplace les haricots verts. Semez-les au chaud (25°C) à partir d’avril-mai et repiquez en pleine terre début juin (ou cultivez sous abri). Récoltez lorsque les gousses sont bien formées mais pas plus tard car les gombos récoltés trop tard sont moins tendres !

5) L’arachide

La cacahuète est une plante facile à cultiver, c’est un cousin du pois dont les gousses mûrissent sous terre après la floraison. Pour la semence, des cacahuètes non grillées du commerce peuvent servir. Semez les graines en mai à 2 cm de profondeur, dans un terreau riche et à la chaleur.

Pin It
Comment récupérer ses graines

Comment récupérer ses graines

Si vous avez eu la chance de pouvoir avoir acheté des graines de tomates de variétés anciennes ou des variétés plus récentes non hybrides F1, vous pouvez récupérer des graines sur vos tomates.

En effet, récupérer vos graines sur vos plus belles tomates vous permettra d’avoir chaque année des tomates de plus en plus adaptées à votre terrain, votre climat et votre façon de jardiner. De plus, vous pourrez faire des beaux cadeaux à vos amis sans dépenser un centime.

Voici comment procéder :

  1. Sélectionnez deux ou trois tomates d’une variété que vous aimez.
  2. Prenez les en photo avec une règle ça sera plus parlant que le nom de la variété, et si vous ne connaissez pas le nom ça vous arrangera !
  3. En coupant vos tomates pour la recette du jour, prélevez un peu de pulpe avec les pépins.
  4. Mettez la pulpe et les graines dans un petit verre et ajoutez un peu d’eau.
  5. Laissez reposer une semaine.
  6. Filtrez, rincez.
  7. Laissez sécher dans le verre une semaine.
  8. Mettre dans une enveloppe et coller la photo sur l’enveloppe.
  9. Inscrivez l’année de la récolte et le nom de la variété si vous la connaissez.
  10. Pensez à en donner à vos amis.

Pin It
Préserver vos semis des gelées matinales.

Préserver vos semis des gelées matinales.

Dans ma région, les gelées matinales sont fréquentes jusqu’à début mai : L’histoire des saints de glace* n’est pas une légende !

Même dans la serre, il est donc préférable de protéger les semis pour éviter qu’ils ne gèlent et pour qu’ils puissent avoir une croissance constante.

Cette année, j’ai donc mis en place deux systèmes :

  • Un voile au dessus des semis pour conserver la chaleur.
  • Un tas de compost qui chauffera à proximité des semis. Ce tas chauffera à 60°C en son centre et la chaleur dégagée suffira à apporter quelques degrés supplémentaires durant la nuit.

 

* Les saints de glace sont une période climatologique située, selon des croyances populaires européennes du Haut Moyen Âge, autour de saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, traditionnellement célébrés les 11, 12 et 13 mai de chaque année.

Ces saints sont invoqués par les agriculteurs pour éviter l’effet d’une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée à cette période et qui peut amener du gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

 

Pin It
Comment aménager sa serre ?

Comment aménager sa serre ?

Suivant la région dans laquelle on habite, on donnera une fonction différente à la serre. Par exemple, dans les régions humides en été, on y cultivera des tomates pour les protéger des maladies.

La serre du Bec Hellouin

Dans le sud, on peut utiliser la serre pour des cultures d’automne, d’hiver, de printemps, pour les semis, … mais l’été, en général, elle ne servira plus car il fait trop chaud. Comment faire pour optimiser son utilisation ?

Lire la suite

Pin It
Les semis dans des gouttières !

Les semis dans des gouttières !

Voici un petit truc repéré sur l’atelier de wild garden que je pense tenter prochainement : la culture en gouttière !

 


Semez vos graines de pois, salades, … dans des gouttières, à l’abri dans la serre, pour favoriser leur germination et limiter les pertes de jeunes plants dues aux oiseaux, lapins et autres amateurs de pousses tendres. Une fois les plants bien établis, creusez une tranchée de la même dimension que votre gouttière dans votre potager et faites simplement glisser! Bien arroser ensuite et le tour est joué !

Autre astuce : si votre serre est régulièrement visitée par les souris, suspendez les gouttières pour protéger vos cultures.

Pin It