Astuces de jardinier

Choisir un bon terreau pour vos plantations ?

Dans un jardin potager, le terreau est souvent utilisé comme fertilisant pour favoriser le développement des plants. C’est un substrat de culture que les jardiniers utilisent pour les plants mises en pots ou pour les plants installés en plein champs. En, effet, le terreau se présente généralement sous plusieurs apparences. Et c’est pour cela qu’il urge bien de faire le bon choix pour éviter la mauvaise dépense. Dans cet article nous vous parlerons de long en large sur comment bien choisir son terreau.

Qu’est que le terreau ?

Composé principalement des débris végétaux et de la tourbe, le terreau constitue un substrat qui s’utilise pour améliorer la croissance et le développement d’une plante. Le terreau est un engrais organique, il renferme beaucoup d’éléments nutritifs qui assurent le bon démarrage d’une nouvelle plantule. De même, un terreau est constitué en partie de matières minérales. Ces matières minérales ont deux fonctions. Elles permettent au terreau d’être poreux. Elles donnent aux terreaux une bonne structure et une bonne texture.

Pour quelles raisons doit-on utiliser le terreau pour nos plantations ?

Comme vous le savez bien, une plante est un être vivant. De ce fait, elle a besoin d’une diversité d’éléments nutritifs afin d’exprimer potentiellement son rendement. Mais malheureusement toutes les terres de cultures ne sont pas aussi fertiles pour satisfaire les besoins de la plante.
Et c’est pour cela que la plupart des jardiniers font moyens des terreaux, qui sont une forme d’engrais biologique. D’un autre point de vu, disons que les terreaux qui se commercialisent sur le marché sont indemnes d’autre semence végétale. C’est un aspect qui promouvait l’utilisation des terreaux car en tant que jardinier, vous ne souhaitez pas la présence indésirable d’une autre espèce de plante dans votre culture.
En dehors de ces raisons, l’utilisation du terreau favorise les flux de l’eau dans le sol, ce qui permet à la plante d’en tirer le maximum via ses racines. De plus, les terreaux sont caractérisés par leur pouvoir de diffusion lente, d’éléments nutritifs dans le sol. Et ce, la plante en trouve de quoi satisfaire ses besoins au cours de son cycle de vie.

Terreau, Substrat et Terre de culture : quelle différence peut-on faire ?

Jusqu’à ce jour certains novices et même les professionnels voient le terreau, le substrat et la terre de culture comme étant même chose. Mais, ces thermologies ont chacune leur signification. En terme simple :
Le terreau est un mélange de matière organique telle que : les débris végétaux, les déjections animales, le compost. A cela, s’ajoute quelques matières organiques comme la dolomie, l’argile, la tourbe et autre. Par contre le substrat un support faire de la main. Il est souvent constitué de sciure de bois, du sable pour booster l’enracinement des plantules. Concernant la terre de culture, c’est le sol sur lequel, on cultive et qui a une caractéristiques diverses.

Astuces pour reconnaître le bon terreau.

Chers lecteurs, vu qu’il existe plusieurs gammes de terreaux chez les commerçants, il vous faut surtout faire le bon choix. Cependant un terreau de meilleure qualité doit avoir une bonne capacité de rétention pour éviter l’apport répétitif et abondant d’eau à la plante.
Il doit être suffisamment mure et permettre à la plante d’en tirer au maximum les minéraux pour sa croissance. Il doit être bien poreux et avoir une bonne densité, il doit être bien perméable pour faire circuler l’eau, le terreau doit avoir une richesse suffisante en matière organique.

Laisser un commentaire